Les activitès informatiques

Les activités informatiques

Par GUILLAUME CHOCHOY, publié le vendredi 28 mars 2014 15:06 - Mis à jour le vendredi 18 janvier 2019 20:29

L’enseignement de la physique chimie se prête particulièrement bien à l’utilisation de l’outil informatique et de nombreux logiciels y sont dédiés.

Effet, certaines notions ne peuvent être abordées efficacement sans son aide.

 

Ainsi, les logiciels de simulation sont d’un grand secours :

- étude des dangers de l’électricité : logiciel « Domodidac », « Crocodile physics » devenu « Yenka »… ,

- l’atome et des molécules : logiciel « SciencesMania »…


 

Parfois, l’informatique vient pallier un manque d’équipement : la simulation d’un oscilloscope (logiciel « Oscillo », gratuit et pouvant être utilisé à la maison).

De nombreuses animations permettent une meilleure appréhension d’un phénomène en permettant de le visualiser. Très souvent, elles peuvent également être utilisées à la maison, les liens figurants dans le cahier de textes numérique.

L’utilisation de logiciels plus classiques comme les traitements de textes ou les tableurs pour réaliser des comptes rendus d’activités expérimentales est aussi très courante et permet l’évaluation de capacités de la compétence 4 du socle : « La maitrise des techniques usuelles de l’information et de la communication ». Là encore, le choix de l’établissement s’est porté sur les logiciels gratuits de la suite bureautique « OpenOffice » pour permettre aux élèves de se les approprier aussi à la maison.

 

Les nombreux projets déposés dans le passé auprès du conseil général du Pas de Calais a permis un équipement spécifique innovant au collège, également utilisé par les collègues de S.V.T.

Il a été complété par l’achat, sur fond propre de l’établissement, de 12 netbooks, ce qui permet aux élèves de réaliser quelques expériences d’acquisitions numériques grâce à 7 consoles « TooXy » et les capteurs associés, l’ensemble géré par le logiciel « Atelier généraliste » :

- le suivi de températures lors de changements d’état,

- la loi d’ohm,

- l’étude de la tension alternative sinusoïdale,

- le suivi du pH lors de la dilution d’une solution acide,

- réalisation d’une chronophotographie

Ils peuvent ainsi aborder sereinement l’entrée en seconde.

 

Bien sur, la salle de physique chimie est équipée depuis plusieurs années d’un vidéoprojecteur interactif, permettant un enseignement beaucoup plus efficace.

Par exemple, la production d’un élève lors d’une démarche scientifique peut être photographiée et projetée instantanément à l’ensemble de la classe pour entamer une discussion, privilégiant ainsi la spontanéité et l’interactivité de l’enseignement.

 

Bien entendu, l’expérience directe reste la priorité dans cet enseignement expérimental.

L’outil informatique n’est pas utilisé comme une fin en soi, mais lorsqu’il apporte une réelle plus-value.

Retour à l'accueil